Publié le 12/06/2015 Mise à jour le 16/10/2018
François Rabelais,

Gargantua (1534)

Parcourir l'ouvrage

Cette édition numérique du tout premier Gargantua conservé, publié après Pantagruel (1532) bien qu’il s’agisse de son « père », géant célèbre du folklore, est établie à partir de l’exemplaire unique conservé à la Bibliothèque nationale de France (RES_Y2_2126).

Elle représente l’état le plus ancien connu, souvent daté de la fin de 1534, mais plus sûrement du début de l’année 1535. Cet unicum a probablement été édité à Lyon, par François Juste, comme l’édition suivante datée de 1535 (voir BnF RES_ Y2_2130). La page de titre originale a été remplacée par la simple mention de Gargantua (sans lieu ni date) et le dernier feuillet (blanc) manque également, tout comme le 8e feuillet (A8) : ces deux pages sont éditées d’après l’exemplaire de 1535 BnF RES_ Y2_2130, qui a servi, avec l’exemplaire de l’édition de 1542 conservé à Châteauroux, à corriger l’ensemble du texte. Cette édition princeps a été l’objet de deux éditions critiques : par R. Calder et M. A. Screech (Genève, Droz, 1970) en orthographe ancienne, et par N. Cazauran et M.-C. Thomine (Paris, Imprimerie Nationale, 1996), en orthographe modernisée.

Marie-Luce Demonet, juillet 2015.